SPECTACLES


FLASHMOB 'HOP'EUR'HOP' - Ouistreham

SAMEDI 20 AVRIL 2019 - À PARTIR DE 15h00

FLASHMOB 'HOP'EUR'HOP'

 


 

Hop‘Eur’hop est une chorégraphie de Karine Saporta sur une musique de Béatrice Thiriet, élaborée dans le contexte des élections européennes. Ce concept se manifestera sous forme de flashmobs dans différentes villes en Europe. Projet en partenariat avec la Mesa.

SAMEDI 20 AVRIL 2019 à partir de 15h : apprentissage de la flashmob Hop'Eur'Hop
SAMEDI 20 AVRIL 2019 à 15h45 : danse de la flashmob Hop'Eur'Hop.

Rendez-vous sur les planches de Ouistreham, à la hauteur de l'esplanade Alexandre LOFI.

 

SAMEDI 20 AVRIL 2019 à partir de  17h
Rendez-vous sur la plage de Ouistreham au croisement de l'Avenue Casimir Delavigne et le boulevard Aristide Briand.(en face de la descente pour bateaux)



 
Hop'eur'Hop

Le projet Hop‘Eur’hop est un concept imaginé par la chorégraphe Karine Saporta élaboré en partenariat avec la MESA – Maison de l’Europe Strasbourg – Alsace et sa Présidente Natacha Ficarelli, sur une musique de Béatrice Thiriet, dans la perspective des élections européennes de 2019.

C'est une danse à partager sur les réseaux sociaux et dans le cadre de grands rassemblements en forme de Flashmob, en particulier à Paris, Bruxelles, Strasbourg. Avec La Maison de l'Europe/Strasbourg-Alsace, la Ville de Strasbourg, la Fondation Hippocrène,  OFAJ DFJW. Avec la collaboration de la Cité de la Musique et de la Danse de Strabourg, du Centre Chorégraphique de Strasbourg, du Parlement Européen, La Bnu

 


 

Hop‘Eur’hop associe une danse à un message populaire et de proximité, et s’adresse à tous les publics, et en particulier aux jeunes. Ce projet consiste en la création d’une onde de danse sur différents sites (places publiques, parcs…), puis sur les réseaux sociaux à partir d’une chorégraphie reproductible par tous, ludique et symbolique.

L’enjeu de cette mobilisation est de délivrer une image positive et active de l’Europe par un biais non conventionnel qui allie la danse et la musique. Par l’implication du corps dans la danse, articulé avec un message populaire et de proximité (Dansons l’Europe / Let’s Dance Europe), les artistes et acteurs associatifs ainsi engagés souhaitent en effet sensibiliser les participants et le public à l’échéance électorale européenne du 26 mai prochain.

 


Dansons l’Europe / Let’s Dance Europe

 

Un tutoriel d’apprentissage de la chorégraphie Hop’Eur’hop est en ligne afin de susciter l’envie de s’approprier les mouvements par le plus grand nombre possible d’internautes, en fédérant une communauté.  Initialement, la chorégraphie sera diffusée dans des écoles de danse, dans des centres socio-culturels et par la diffusion sur les réseaux sociaux. La mobilisation se fera dans différentes villes européennes sous la forme de flashmobs dont le lancement est programmé le 12 avril à Strasbourg, capitale européenne.

Les événements seront filmés, postés et relayés de façon virale sur les réseaux sociaux avec les hashtags suivants :

#euroflashmob #europe #dansonsleurope #letsdancedurope #cettefoisjevote #thistimeiamvoting #euvote2019

Pour plus d’informations, des supports dédiés ont été créés : le site www.hopeurhop.com, la page Facebook  Hop’Eur’hop, le compte Instagram @hopeurhop et la chaîne Youtube Hop’Eur’hop.


Les flashmobs en Europe

 

Les flashmobs se dérouleront dès le 12 avril à Strasbourg-Kehl  (à 15h30 sur l’agora du Parlement européen,  16h30 sur la place Kléber, 17h00 sur la place de la Gare et 18h00 au Jardin-deux-Rives), puis le 5 mai pendant la fête de l’Europe au Conseil de l’Europe et au Lieu d’Europe et le 19 mai sur l’agora du Parlement européen à Strasbourg lors des Portes ouvertes du Parlement européen.  Le flashmob à Paris aura lieu le 4 mai sur le Parvis de Hôtel de Ville, dans le cadre de la Fête de l’Europe. D’autres actions sont programmées à Bruxelles et Luxembourg.

 

Nos Partenaires

 

Le projet bénéficie du soutien de la Fondation Hippocrène et de l’OFAJ – L’Office franco-allemand pour la Jeunesse. Il mobilise différents partenaires parmi lesquels les bureaux du Parlement européen à Strasbourg et Paris, la représentation de la Commission européenne à Paris, la Fédération française des Maisons de l’Europe, l’association Citoyennes pour l’Europe, Les Jeunes européens Strasbourg et l’ESN Strasbourg – Erasmus Student Network.

 

Vous êtes donc invite.é.s à poster vous-mêmes sur les réseaux sociaux vos propres vidéos de la chorégraphie dansée avec vos ami.e.s.


http://www.hopeurhop.com/

 
l'iMMACULÉE

 

Dans cette création dont la dimension hyper-réaliste et cinématographique se révèle au cœur d’un magnifique décor tout en carrelage blanc, la gestuelle des danseurs éclabousse le regard du spectateur par son éblouissante virtuosité. L’émotion est au rendez-vous et l’on retrouve, sur le plateau, dans un jeu de miroir étonnant, le très beau personnage de Florence Aubenas. Actrice cachée dans un monde réel, elle joue avec une authenticité confondante un rôle comme au théâtre sur le plateau de la vie quotidienne. Les mouvements et les gestes dansés sont aussi pré- cis qu’efficaces. Ils évoquent de manière stupéfiante les thématiques de la « propreté » et de la «saleté». Ces thématiques permettent de croiser les mondes physique et métaphysique, sociaux, symboliques et politiques. Le spectacle enfin traite sans lourdeur aucune ni apitoiement intempestif d’un contexte social évoqué dans Le quai de Ouistreham qui résonne avec la vie trop souvent malmenée de grand nombre de personnes en France, devant faire constamment face à la précarité et à la recherche d’emploi.

Le spectacle sera suivi d’une rencontre avec Karine Saporta et Florence Aubenas.

Le Quai de Ouistreham de Florence Aubenas. Éditions de l’Olivier, 2010.
Cet ouvrage est l’aboutissement d’un travail d’enquête dans lequel, pendant six mois, Florence Aubenas s’est totalement investie pour « vivre la vie » des plus démunis.

https://filmsdefemmes.com/fiche-film/limmaculee/

 
Joy - Spectacle chorégraphique

Karine Saporta et Mélanie O'Reilly

 

'JOY'


«The land of Ireland»


Création chorégraphique avec musique vivante instrumentale et vocale irlandaise.



Un spectacle qui s’inspire des mythes antiques, de la poésie, de la philosophie, de la spiritualité et de la tradition de la chanson en Irlande, tout en empruntant aux thèmes musicaux contemporains du jazz, aboutissant à une fusion pulsionnelle de l’ancien et du moderne. Cette sonorité unique est un symbole fort et crée un pont fascinant entre la musique irlandaise et le jazz, expression puissante dans le cadre du mouvement «ethno-jazz» en cours de
développement en Europe et dans le monde.

Le vendredi 15 mars 2019  à 20h30

Les vendredi 19, lundi 22 avril  2019 à 20h30

Dimanche 21 avril à 16h


 
La pâleur du Ciel

 

"La Pâleur du Ciel"

 

Le Spectre ou les Manèges du Ciel

 

Karine Saporta


Samedi 23 février 2019 à 20h30


Dimanche 24 février 2019 à 16h00

 

Ce spectacle permet de retrouver la virtuosité et l’âme romantique des grands ballets du répertoire en révélant les coulisses de l’époque. Les scènes évoquant les cavalcades dans les couloirs de l’Opéra de Paris sont à mourir de rire. La chorégraphe s’amuse à faire revivre des silhouettes de danseuses tout droit sorties d’un tableau de Degas. Elle  met en scène ces créatures évanescentes dans des situations tant émouvantes que drôles. Le spectateur charmé se laisse entraîner sans résistance dans les labyrinthes de la grande maison où Karine Saporta s’y entend pour le perdre. Au moment où frémissent dans les voilages du célèbre « Fantôme de l’Opera »  les somptueuses danseuses, l’on est tout prêt d’y croire. Mais le talent de Karine Saporta, à son comble dans ce magnifique spectacle ne s’arrête pas là. Mêlant ravissement de la danse et peinture et poésie romantique, elle nous fait comprendre à quel point les ballets qui peuvent aujourd’hui nous sembler un brin désuets se faisaient l’écho des mouvements artistiques les plus représentatifs de l’époque. Le spectacle est beau. Il a de quoi séduire les plus petites et les plus petits qui rêvent de danse comme l’on rêve du ciel. Et les plus grands … car un tel moment de grâce et de légèreté permet de regarder plus et mieux encore quelle que soit l’heure du jour… la pâleur du ciel.

 

 

«Il en résulte une pièce magique qui charme par la multitude de ses points de vue... Une étape charnière dans le parcours de la chorégraphe...»  M.C. Vernay – Libération


«A son tour, Karine Saporta, celle qu’on attendait le moins propose sa vision du ballet romantique. Son habileté est de ne pas avoir choisi une oeuvre précise mais de déchiffrer la globalité d’une imagerie que l’on trouve dans la sylphide, Gisèle ou le lac des cygnes. c’est superbe. La reconstruction de l’univers romantique est un véritable chef-d’oeuvre d’intelligence et d’émotion...» D . Frétard - Le Monde

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 6