ŒUVRES PHOTOGRAPHIQUES


Saporta & Verna

ELLE & LUI

 


 

Ce cycle est consacré à deux artistes visuels également engagés dans les arts de la scène.
Deux créateurs dont l’expression passe par le corps et sa représentation : sculpture, dessin, photographie ou performance, c’est toujours de muscles et de peau, de chair et de sexe qu’il s’agit.
Le face à face entre ces deux artistes réserve bien des surprises.
En effet, si pour l’un comme pour l’autre le nu est une figure de style parmi les plus signifiantes du « genre » : l’une brandit volontiers l’étendard des seins nus et l’autre, a contrario, le sceptre de l’organe viril.
On l’aura compris, la rencontre sera sans compromis. Abordant avec une immédiateté saisissante la perception de soi, des autres et du monde de chaque côté de la frontière.
Féminin, masculin : que l’on passe ou que l’on ne passe pas de l’autre côté du fleuve qui sépare aujourd’hui encore les deux rives, c’est à l’assumer avec une puissante et douloureuse fierté qu’il importe de s’employer. Saporta avec et contre Verna : c’est là dans cette position existentielle fondamentale où la responsabilité et le choix ont leur place en matière d’identité sexuelle que le duel se métamorphose en profonde autant qu’inaliénable complicité.

 

 

 

 

 

SAPORTA 17 - 30 mai 2019 - vernissage le 17 mai à partir de 18h30

VERNA 31 mai - 13 juin 2019 - vernissage le 31 mai à partir de 18h30

 

Ouverture de la galerie : du mercredi au samedi inclus de 15h à 19h

Performances permanentes sur les horaires d'ouverture : les 22, 23, 24 et 25 mai.

 
"Karine Saporta : Photographe" - Gare SNCF de CAEN

 

Du 12 janvier au 31 mars 2019 - Gare SNCF de CAEN

 

Mercredi 30 janvier 2019 à 16h, inauguration des expositions "Karine Saporta : Photographe" installées en Gare de Caen SNCF jusqu'au 31 mars 2019. Dans le Hall principal de la Gare SNCF de Caen.
Un cocktail sera servi à l'issu de l'inauguration.

carton d'invitation

 

 

 
L'âme en trompe l'oeil

Commissariat : Jackie Buet
Textes et coordination artistique : Geneviève Heuze

 

 

UNE PHOTOGRAPHIE ATYPIQUE

 

Les références du travail photographique de Karine Saporta sont à trouver du côté de ces grandes figures américaines qu'elle rencontre nombreuses dans le cadre de ses études au Columbia College de Chicago. Tout particulièrement Duane Michals et Jerry Uelsmann.En effet, c'est aux États -Unis que Karine Saporta, après des études de danse classique puis de philosophie et de sociologie en France, se forme à la composition chorégraphique, à la photographie et au cinéma. C'est là qu'elle fait pour la première fois l'expérience de sa propre créativité et découvre les outils qui lui permettront de façonner des univers oniriques en lien avec les profondeurs inconscientes.

 

Ainsi, dés ses débuts Karine Saporta se voit commander des créations photographiques en parallèle avec des créations spectaculaires.

Pendant une quinzaine d'années, son travail est produit par les galeries photo-FNAC. Lorsque celles-ci disparaissent ce sont des musées, des festivals, des ambassades, des centres d'art ou des collectivités qui prennent le relais.

 

A ce jour Karine SAPORTA a produit une douzaine d'oeuvres photographiques ayant donné lieu à des expositions personnelles en France et à l'étranger.Les poupées tourmentées et convulsées des premières pièces chorégraphiques de Karine SAPORTA trouvent au sein du cadre photographique à se représenter à travers une théâtralité dont l'on reconnaît bien la marque. Pour fixe qu'elle apparaisse sur les images, celle-ci n'en est pas pour autant moins chargée d'énergie explosive et rebelle. Les premières œuvres de l'artiste, qu'elles soient photographiques ou chorégraphiques regorgent de personnages troubles et troublants.

 

Peu à peu, l’inspiration de la chorégraphe comme de la photographe se fera moins tourmentée.

 

Les figures qu’elle concevra se feront moins déchirées et plus archétypales.

 

Pour autant, jusqu'à ce jour, la démarche artistique de Karine Saporta demeure totalement singulière. Sa notoriété internationale aujourd’hui affirmée en tant que photographe est sans doute liée à l’acharnement qu’elle met à renvoyer de manière obsessionnelle face à face le cadre de scène et le celui de l'appareil photo. Sans jamais concéder au moindre réalisme.

 

"L'âme en trompe-l'œil" est une exposition reprenant l'ensemble de ces œuvres.

Organisée conjointement par la Maison de la Photographie de Lille et le Festival International de Films de Femmes de Créteil dont Karine Saporta signe régulièrement les affiches depuis de nombreuses années: cette " rétrospective " est un évènement qui comportera également des rencontres et des master-class traitant du rapport entre l'expressivité du corps et l'acte photographique.

Calendrier :


-  Maison de la Photographie Lille

7 mars-1er avril 2018

-  GARES & CONNEXIONS (gares Hauts-de-France, Ile –de-France, Normandie)

8 mars-1er septembre 2018

- MAC Créteil-FIFF

9-18 mars 2018

- IGDA 2.0

23 mars-4 avril 2018

- Maison Européenne de la Photographie

17 mai 2018

- Transphotographiques Lille

16 Juin 2018

- VILLE DE PARIS

1er août-18 septembre

 

 
Le Dansoir en fête(s)

Le Dansoir se met en fête(s) pour vous émerveiller aux heures de fin d’année.

 

Dès le 19 novembre, Le Dansoir a le bonheur de se mettre dans tous ses états artistiques et festifs, afin de partager avec vous un programme émerveillant pour petits et grands, partage de beauté, de rêve, de joie, pour célébrer les fêtes de fin d'année.

 

Au programme : le Festival « Karine Saporta : photographe », le Marché d’art, le Studio photo, le Bar du Dansoir aux heures d’ouverture avec ses propositions salées sucrées et boissons, le REVEILLON « DANSOIR SUBLIME » spectacle, diner et bal du 31 décembre (inscriptions à faire rapidement), Stage de danse de fin d’année par Karine Saporta.

 

Infos & réservations : 06 71 57 43 32 / 09 50 03 14 80

Les places sont à retirer à l’Office du Tourisme de

Ouistreham Riva-Bella (02 31 97 18 63), de Caen et au Carrefour Market, route de Caen, à Ouistreham.

Ou au dansoir  : le vendredi  de 10h à 13h et  de 16h à 22h, le samedi de 14h30 à 22h30 et le dimanche de 15h à 19h